Zakaria Boualem arrête de critiquer

Par Réda Allali

Vous n’êtes pas sans savoir que nous assistons à la recrudescence de vidéos pleines de mauvais esprit, de plaintes et de jérémiades. Des individus qui, soudain, ont décidé de remettre en cause notre système éternel et de demander des comptes aux propriétaires du MarocModerneSARL sans grands égards pour leur noble statut. Zakaria Boualem vous a déjà parlé il y a quelques semaines d’une chanson au succès spectaculaire. Il faut y ajouter un YouTubeur populaire et grognon, des harragas qui mettent en scène leurs traversées et d’autres productions du même acabit qu’il serait trop long de lister ici. Le Guercifi, qui s’intéresse beaucoup à ce qui l’entoure, était impatient de découvrir la réaction de nos autorités à cette poussée de mauvaise humeur collective. C’est sans surprise qu’ils ont commencé par emprisonner les auteurs de ces productions. Celui qui n’a qu’un marteau croit que tous les problèmes sont des clous, c’est bien connu. Malgré cela, le Boualem avait l’espoir qu’une fois la colère passée, on se mette à réfléchir, en haut lieu, sérieusement, à la nature des solutions à proposer devant cette montée…

article suivant

Les raisons derrière le choix des membres de la Commission pour le modèle de développement