Hassan Dabchy: “La corruption affaiblit la capacité du gouvernement à remplir sa mission”

Par La Rédaction

Pour Hassan Dabchy, une gouvernance exemplaire, la lutte contre la corruption et une application sans faille du principe de la de la reddition des comptes doivent accompagner le nouveau modèle de développement.

Par Hassan Dabchy

Hassan Dabchy est conseiller du Chef du gouvernement, en charge de la moralisation de la vie publique et de la lutte contre la corruption, expert international en lutte contre la criminalité économique et financière. Plusieurs études ont été réalisées pour diagnostiquer le modèle de développement marocain actuel, ses limites et les défis que le Maroc doit relever pour entamer un nouveau virage. Toutefois, peu d’entre elles l’ont abordé sous l’angle de la gouvernance et de la lutte contre la corruption. Si les analystes citent la corruption comme un des freins au développement, il est rare qu’ils proposent des solutions concrètes pour intégrer la lutte contre ce fléau dans le modèle de développement proposé. Malgré une croissance assez soutenue durant ces dix dernières années et des succès notables dans certaines filières, l’économie peine à générer plus de…

article suivant

Les raisons derrière le choix des membres de la Commission pour le modèle de développement