Bonnet d’âne

Par Fatym Layachi

Un jour, tu aimerais comprendre comment fonctionne le cerveau humain. Comprendre pourquoi on retient certaines choses et pas d’autres. Pourquoi certaines informations nous interpellent plus que d’autres. Toi, ce qui te marque en ce moment, c’est cette phrase lue il y a pourtant déjà un moment: “Le Maroc est 76e sur 79 au classement PISA”. Ce classement, c’est le “Programme international pour le suivi des acquis des élèves” qu’établit l’OCDE chaque année pour mesurer les performances des systèmes éducatifs de différents pays. Le plus beau pays du monde y figure donc parmi les bons derniers. Bien évidemment, face à un si mauvais score, tu aurais cru qu’on aurait eu tendance à dire que ce classement est faux, plein de mauvaises intentions, peut-être même commandité par des ennemis de la nation. Mais non, tu découvres que le Maroc a choisi de faire partie de ce classement. Parce que oui, aussi surprenant que cela puisse paraître, c’est un choix souverain des pays de faire partie de cette enquête. Et d’ailleurs, ce choix a même nécessité une certaine logistique. Il a fallu mobiliser des…

article suivant

Les raisons derrière le choix des membres de la Commission pour le modèle de développement