Quel Modèle de développement pour le Maroc? L'avis d'Abdelali Doumou

Sept experts exposent leur vision sur les manières de développer le Maroc. Ils apportent ainsi leur pierre à l'édifice, suite au discours de Mohammed VI qui réclamait de l'audace au parlement le 13 octobre dernier, et qui a encore appelé appelé à “une réflexion” nationale ce lundi dans l'élaboration du nouveau modèle de développement.

Par

Abdelali Doumou est économiste, ex-président du Conseil régional de Marrakech-Tansift-El Haouz (aujourd’hui Marrakech-Safi) et président du Conseil communal d'Ouled Zerrad.

Coordonné par Mehdi Michbal et Hayat El Gharbaoui L’économiste et député PPS, Abdelali Doumou, pense que les limites économiques et sociales de l’actuel modèle de développement sont d’abord d’ordre institutionnel et politique. Plus qu’un simple changement de modèle, il appelle à une véritable réforme de l’Etat. Le Maroc connaît une crise sociale qui est en train de revêtir, progressivement, la forme d’une crise politique. Les revendications sociales sont de plus en plus violentes. Le développement inégal du processus institutionnel a conféré à la monarchie une “centralité croissante” et un affaiblissement du parlement, du gouvernement et des partis politiques en perte de légitimité populaire. Le mode de développement d’un capitalisme foncier et rentier nourri par des politiques publiques sectorielles (Plan Maroc Vert, politique de promotion immobilière, politique touristique, etc.) est dans l’impasse. L’impact de la transition démographique se traduit par l’explosion…

article suivant

Proche-Orient : Trump dévoile un plan de paix "à deux États" bien que favorable à Israël